Nos Missions

Syndicat, Ordre, URPS…Comment se retrouver dans la jungle des organismes professionnels? Pourquoi toutes ces structures? Quel intérêt? Quelle cotisation?
Comme nous allons vous le détailler, chaque structure a des missions différentes. Celles-ci ne s’adressent pas toujours à la même population de professionnels.
Bien entendu, certaines missions, certains dossiers sont traités par plusieurs structures à la fois. Certains parlerons de cacophonie…mais il n’en est rien. Si des erreurs, des « loupés » peuvent arriver, il s’agit le plus souvent d’un travail en concertation pour le bien de la Profession.
Comme vous avez pu souvent le remarquer, parfois le déplorer, nous rencontrons des confrères élus dans plusieurs structures à la fois. Si cela peut paraitre dérangeant, il y a des explications et des avantages à cette situation.
En effet, il faut reconnaitre que les volontaires ne se bousculent pas pour se présenter aux différentes élections, quelles soient Syndicales, Ordinales ou pour les URPS. Ils sont peu nombreux ceux qui acceptent de prendre du temps sur leurs vies professionnelle et personnelle pour défendre une cause…notre Profession.
Mais cette situation a des avantages: il existent ainsi des « passerelles » entres les différentes strucures, avec des élus connaissant parfaitement les dossiers traités.

Les différentes structures professionnelles:

L'ordre

L’Ordre: décliné en 3 échelons (National, Régional et Départemental), l’Ordre existe depuis le 7 mars 2006 (décret n°2006-270). L’Ordre a pour mission de gérer l’intégralité de la profession, aussi bien l’activité salariée que libérale, conventionnée ou non. Il est le garant de la Déontologie. Il est également responsable du Droit d’Exercer et peut infliger des sanctions disciplinaires à l’encontre des masseurs-kinésithérapeutes. L’Ordre a aussi un rôle, très important, de conciliateur entre professionnels et avec les patients si besoin. La publicité, le contrôle de la Formation Continue font parties aussi des missions de l’Ordre. Les membres de l’Ordre sont élus par leur pairs. L’Ordre perçoit une cotisation obligatoire auprès des masseurs-kinésithérapeutes, garantissant son fonctionnement et son indépendance.

logo urps auvergne

Le Syndicat

Le Syndicat: chaque département a un ou plusieurs syndicats départementaux affiliés aux 4 principaux syndicats nationaux. Le Syndicat professionnel s’adresse en théorie aux salariés, étudiants et masseurs-kinésithérapeutes libéraux conventionnés. Dans les faits, seuls les derniers sont représentés, puisque les deux premiers ont leurs propres syndicats. Il s’agit alors pour un syndicat départemental d’être “l’interface” entre les professionnels libéraux et les Caisses d’Assurance Maladies (Régime Général, MSA, RSI) avec lesquelles ils sont conventionnés. Les élus syndicaux (par les adhérents uniquement) siègent en Commission Socio-Professionnelle Départementale (CSPD) et Régionale (CSPR). Le syndicat a la charge de gérer les problèmes entres les caisses et les professionnels sur des sujets comme les télétransmissions, la facturation, cotation des actes, l’installation, la démographie, tiers-payant… Mais le syndicat est aussi amené à s’occuper de la formation initiale et continue, à aider localement des confrères dans des situations difficiles (maladie, destruction cabinet…). Le syndicat départemental participe par l’intermédiaire de ces votes en Assemblées Générales aux négociations avec le Gouvernement et les Caisses Nationales. Bien entendu, la cotisation est facultative…vous adhérez ou pas…mais votre adhésion est une VOIX qui COMPTE!

L’URPS

L’URPS: élement important de la Loi HPST (Hôpital Patient Santé Territoire), les Union Régionales des Professions de Santé ont vu le jour en 2010 après la création des Agences Régionales de Santé (ARS). Il existe une URPS pour chacunes des Professions de Santé qui élisent ou désignent leurs représentants et une par région. Les URPS concernent uniquement les professionnels de santé exerçant en libéral et assurent leur représentation au niveau régional. Les élus des URPS sont proposés par les différents syndicats professionnels et ont pour mission de travailler à une meilleure offre de soins (qualitatif, démographie, permanence de soins,…) sur tout le territoire régional en tenant compte des particularités locales. Les URPS perçoivent un financement recouvré par les URSSAF auprès des Professionnels de Santé. Ce prélèvement est obligatoire.